Junker lance un avertissement à France

Partager

Quelques jours à peine après l’élection du nouveau président français ; Jean-Claude Junker, président de la commission européenne rappelle déjà à l’ordre le nouveau gouvernement qui doit se mettre en place. Ce dernier appelle la France à réduire la dépense publique une fois les différents ministères en place, estimant que le niveau d’investissement dans les services publics du pays n’était pas tenable à long terme.

« L’état français ne pourra pas compter éternellement à sens unique sur la mansuétude de ses partenaires européens en ce qui concernent le sujet budgétaire. Les français consacrent entre 53 et 57% de leur produit intérieur brut (PIB) à leurs budgets publics, les français dépensent trop et au mauvais endroit ! »  à estimé Jean-Claude Juncker.

L’union européenne impose en effet à ses pays membres un respect de 3% de déficit et selon les estimations de la commission ; la France aura du mal à respecter ses engagements avec un déficit public de 2,9% mais qui remonterait à 3,1% en 2018.

Sans attendre les premières mesures prises par le nouveau gouvernement ; cet avertissement sonne comme des relations futures très difficiles entre la France et l’UE concernant les questions budgétaires.

Olivier Lecourt
olivier.lecourt@rtpm.be