Football – Football Leaks

Partager

der-spiegel-football-leaks

 

Séisme dans le monde du football, trois stars du monde du ballon rond et non des moindres, sont accusées d’avoir caché certains de leurs revenus afin d’échapper au FISC.

Ces joueurs sont tous sont sous contrat avec le même individu, Jorge Mendes, le plus puissant des agents dans le monde du football.

Cristiano Ronaldo est accusé d’avoir dissimulé 150 millions d’euros dans les paradis fiscaux, grâce à des montages offshore passant par l’Irlande et les îles Vierges britanniques. “Sur cette fortune, l’attaquant n’a payé que 5,6 millions d’euros d’impôts. Soit à peine 4%, et sans être poursuivi pénalement”, affirme l’EIC (European Investigative Collaborations).

José Mourinho est quant à lui accusé d’avoir dissimulé 12 millions d’euros au fisc, logés sur un compte suisse détenu par une société écran immatriculée aux îles Vierges britanniques.

Toujours selon l’EIC, et concernant Radamel Falcao: “en tant que personne physique, 2,2 millions de dollars sur un compte à Miami et 8,5 millions d’euros sur son compte à Monaco, sans compter les avoirs d’un trust en Colombie”.

L’enquête a donc été effectuée par un colloque de journalistes (EIC) qui comprend les médias suivant: Mediapart (France), Der Spiegel (Allemagne), The Sunday Times (Royaume-Uni), Expresso (Portugal), El Mundo (Espagne), L’Espresso (Italie), Le Soir (Belgique), NRC Handelsblad (Pays-Bas), Politiken (Danemark), Falter (Autriche), Newsweek Serbia (Serbie) et The Black Sea (Roumanie). Ces journalistes ont analysés plus de 18,6 millions de documents, soit 1,9 téraoctets de données (l’équivalent de 500 000 bibles). D’après le quotidien belge “Le Soir”, parmi ces documents, on retrouve des contrats originaux aux clauses secrètes, des e-mails et échanges WhatsApp, des documents Word ou PDF, des tableurs Excel et photos.

Mediapart indique que les révélations vont s’étalées sur trois semaines, et à commencer par dimanche soir. Sans vouloir en dire d’avantage, Mediapart indique que les prochaines révélations auront une certaine caisse de résonance dans le monde du football français.

Après les affaires Messi et Neymar, autant dire qu’un tsunami fiscal est en train de s’abattre sur le monde de la finance et du football.

 

Jean-Baptiste Bazot