Bernard Lama sort la sulfateuse contre Barthez, Luis Fernandez et Marco Simone

Partager

Quelle mouche a piquée Bernard Lama dans une interview parue dans le dernier numéro de “So Foot” sorti jeudi dernier? L’ancien portier de l’équipe de France et du PSG n’y va pas avec le dos de la cuillère avec Fabien Barthez, Luis Fernandez et Marco Simone.

Sur Barthez, Lama balance que c’est «un bon soldat !» et qu’il «est blanc, pas très intelligent»… «Il ne fait pas trop d’histoires, il a été le chouchou à une époque mais aujourd’hui, on ne l’appelle pas pour parler de football  Avec Fabien, on s’entendait bien sans être potes, ajoute-t-il. Les gens ont monté ce truc (de la rivalité, NDLR). Barthez a été un symbole de la lutte anti-Lama : des joueurs voulaient me sortir et des médias ont joué le jeu de Barthez.». L’intéressé appréciera.

Concernant Marco Simone, ancien attaquant du Milan AC et du PSG et actuel entraîneur de Laval (Ligue 2), celui qu’on surnommait “le chat” n’y va pas par quatre chemins «Simone, c’est un gros con qui se la racontait».

Gardons le meilleur pour la fin. Bernard Lama tire ces dernière cartouches en direction de Luis Fernandez, avec qui il a gagné une coupe d’Europe en 1995 avec le PSG «Fernandez, c’est un entraîneur de coupes, pas un entraîneur de stabilité. Toutes les semaines, fallait qu’il change l’équipe. C’est quelqu’un qui n’a pas compris où il était. C’était trop haut pour lui. Intellectuellement, il y avait un décalage. (…) Dans la gestion humaine, il était à côté de la plaque. Maintenant, il n’y a plus de soucis, il m’appelle (pour des interviews), je réponds à ses sollicitations.».

On dénote un niveau d’aigreur exceptionnel chez Bernard Lama, nous avons hâte que les trois intéressés (le simplet,  le con et le benêt) réagissent.

 

Jean-Baptiste Bazot